Les règles du texas hold’em

Mêlant, en même temps, une version plus attractive du seven card stud poker, et une version plus complexe du omaha poker, le texas hold’em est un jeu intéressant nécessitant une combinaison de cinq cartes dans un total de sept. Pour cela, chaque joueur a le choix de faire une combinaison avec deux cartes fermées et cinq cartes communes. Le jeu se déroule en quatre tours d’enchères. Néanmoins, il peut prendre fin plus tôt, si une mise n’est pas suivit.

Les étapes du Texas hold’em poker.

Le blind et le surblind.

Comme pour le omaha, il est préalablement nécessaire de choisir un dealer, parmi les participants, celui-ci distribuera les cartes et sera au « button ». Après, les deux participants qui se situent à gauche du dealer doivent effectuer des paris, dont le montant diffère suivant les joueurs. Ces paris sont nommés, respectivement, « grosse blind » et « petite blind ». Avant de distribuer les cartes, en allant vers la gauche, le dealer les bats, et ensuite les fait couper par le joueur qui se situe à sa gauche. Le donneur offre d’abord les deux cartes fermées, en les partageant un par un. Puis, le premier tour d’enchère commence par celui qui se trouve à gauche du joueur ayant déposé le gros blind. Les participants ont alors le choix entre abandonner, relancer, suivre, ou encore passer.

Les flop et l’abattage de carte.

A la fin du premier tour d’enchères, le dealer met sur la table les trois premières cartes communes, appelées « flop ». A partir de là, tous les tours d’enchères débutent toujours avec le joueur qui se trouve à gauche du dealer, en suivant le sens des aiguilles d’une montre. Par la suite, une carte commune est encore placée (le "turn"), suivit par le troisième tour d’enchères. Puis, le dealer pose la cinquième et dernière carte commune, appelée « cinquième rue » ou « rivière », avant que les participants ne misent une dernière fois. Ensuite, chacun dévoile son jeu, en commençant toujours avec le dernier relanceur. A préciser, néanmoins, qu’au Texas hold’em, les joueurs sont libres d’utiliser, ou non, les cartes fermées qu’ils ont en leur possession.

Les particularités du Texas hold’em.

Le texas hold’em limit et le texas hold’em no limit.

le texas hold’em limit est une version dans laquelle les mises et les relances sont limitées. En effet, on n’y a droit qu’à trois relances et à une mise définie à l'avance. De plus, le joueur est obligé de parier à chaque tour et, à la fin de la pose de la quatrième carte, la mise double automatiquement. Dans la version du « pot limit », après qu’un joueur ait placé son enchère, les relances ne doivent jamais dépasser la limite de la somme existant dans le pot. Pour le texas hold’em no limit, la possession d’une somme conséquente est nécessaire car il n’y a pas de limite maximale pour les mises, et la limite minimale ne cesse d’augmenter à chaque pari. Néanmoins, afin de permettre à tous les joueurs de participer, la somme des jetons nécessaire, ou cave, est fixée au préalable.

Le all-in ou tapis.

Au texas hold’em, il est possible pour un joueur de miser en un seul coup tous les jetons qu’il possède. On dit alors que c’est un tapis, ou all-in. Quand cela se produit, un pot parallèle est créé, à côté du pot traditionnel. Ainsi, si le joueur qui a fait un tapis remporte la mise, il gagne le pot traditionnel, représentant la somme qu’il a misé. Le pot parallèle est gagné par celui qui a la deuxième plus forte combinaison. Cependant, au cas où un autre joueur remporte la mise, celui qui a fait un all-in est immédiatement éliminé.

Le kicker card.

Le kicker card apparait lorsqu'il y a une égalité entre deux joueurs qui remportent le pot. Alors, on détermine le véritable vainqueur, à partir d'une autre carte de la main, ne faisant pas partie de la combinaison. Celui qui a la carte la plus élevée, ou le kicker card, gagne. En cas d'égalité parfaite entre les joueurs, le pot est divisé entre les gagnants.


Close