Comment jouer une bonne partie ?

Les parties de poker, qu’elles se fassent en ligne ou dans un casino terrestre, peuvent être très enrichissantes, riches en émotions et pleines de rebondissement. Il convient cependant de suivre les règles de bases pour ne pas se faire griller au premier tour de table. Jouer au poker est un art qu’il faut bien maîtriser pour atteindre les sommets.

Quelques règles de bienséance

Respecter les autres dans leur jeu

Le poker est un jeu dans lequel il faut concilier le calme, la patience et la persévérance. Pour arriver à un résultat probant, il faut en premier lieu savoir garder le mystère autour de soi et ne jamais se fier à un adversaire. Beaucoup de gens font l’erreur de discuter (tchater) pendant une partie. C’est distrayant et, justement, le problème est là. Si certaines personnes sont là pour se distraire, d’autres sont là pour jouer sérieusement. Il faut donc restreindre les discussions au strict nécessaire et garder en tête que si une personne ne répond pas, c’est qu’elle a ses raisons et qu’il faut les respecter. La parole trahit souvent son homme. Il n’est pas rare de voir un joueur dévoiler sa manière de jouer et son style à cause d’un petit dialogue. Pour éviter cela, il faut rester discret et toujours garder en tête que si les adversaires vous font sourire, c’est pour mieux prendre vos dents en or. Il ne faut pas non plus proférer des remarques concernant la façon dont les autres jouent. Il se peut que ce genre de réflexion indispose les adversaires et ne conduise à l’expulsion de la table sinon à d’autres résultats tout aussi malheureux. Savoir se dominer est important pour bien jouer au poker.

Attendre et observer.

Il est très utile de faire le tour des tables avant de rentrer dans une partie. Cela ne cause de désagrément à personne et il est possible de regarder les parties avant de les rejoindre. Dans un premier temps, il faut voir où sont les tables chaudes, autrement dit, les tables qui présentent un bon jeu. Ce sont généralement les tables où la liste d’attente est assez longue. Le bon réflexe à avoir est de s’inscrire dans la liste et de regarder le cours du match. Deux solutions peuvent se présenter : premièrement, après avoir noté la manière générale dont les joueurs à la table gèrent leurs mains, il est possible de les battre donc on peut accéder à la table. Deuxièmement, les choses à la table se gâtent ou prennent une tournure imprévue et inintéressante voire dangereuse, il est préférable de quitter la liste d’attente et rechercher une autre table.

Durant le jeu

Bien équilibrer son jeu

Le jeu de chaque joueur est défini par son audace un joueur serré ne passera à l’attaque qu’avec une bonne main, par exemple. Logiquement, si le joueur serré de la table relance, tous les autres vont se coucher car ils penseront que celui-ci a une main gagnante. De même, il faut connaître son style de jeu et savoir dérouter ses adversaires. Il faut user du bluff avec parcimonie. Un mauvais bluff se retourne vite contre son auteur alors qu’un bon bluff, préparé sur les quatre ou cinq mains précédentes a plus de chance de remporter un pot important. Il est aussi bon de savoir infliger des dégâts psychologiques à ses adversaires. Le slow play, jeu lent, est une des techniques les plus radicales pour pousser un adversaire à la faute. Remporter un pot conséquent est aussi une manière de toucher ses adversaires. Il est cependant bon de répéter qu’il ne faut proférer ni injures, ni blasphèmes, ni autres agressions verbales à l’encontre de ces derniers, la maîtrise du jeu s’avère être suffisamment puissante pour cela.

Savoir se coucher

Une des erreurs les plus fréquentes des joueurs de poker, des débutants aux pros, est la mauvaise gestion des mains. Cela peut être le fruit de divers facteurs : tilts, ébriété, perte de concentration ou impulsion soudaine…Quoiqu’il en soit, pour mieux jouer au poker, il est nécessaire de savoir se coucher lorsqu’on a une mauvaise main. Le manque de patience est aussi un facteur qui handicape le joueur. Étant, par exemple dans une période de mains heureuses, il obtient soudain une main très faible. Ne croyant pas que la chance ait tourné, il mise et suit les relances avant le flop. Le flop arrive et il n’a aucune touche, normalement, c’est là, alors que ses pertes sont minimes, qu’il devrait se coucher. En forçant jusqu’à la rivière, ses pertes seront conséquentes. Ce genre d’attitude conduit directement au tilt : état psychologique du joueur après un coup dur ou dû à une forte émotion, ses décisions sont inconsidérées et ses calculs de probabilités sont faussés. La meilleure manière de revenir dans la partie est de retrouver son calme et d’attendre que la chance tourne de nouveau. Il ne faut relancer agressivement que dans le cas où la main est sûre d’être gagnante.


Alex "10" Martinez à votre écoute!

Alex martinez live_chat
Vous avez une question à propos du poker?
Quelque soit votre niveau, Alex "10" Martinez, spécialiste dans l'apprentissage du poker, est à votre écoute du Lundi au Vendredi de 9h à 18h !
Close